Cabane sur pilotis avec sauna et jacuzzi

Une terrasse en lévitation dans les feuillages

La Cabane-D, aussi appellée la "Carabane", installée au domaine de Chevetogne

Réveil romantique en douceur sur cette terrasse vitrée

Une cabane d'enfant dans les arbres

Un enfant heureux est un enfant qui a la liberté de laisser libre cours à son imagination

Cabanade

Cabanade

A priori, on pourrait croire que j’ai toujours été passionné de cabanes dans les arbres et que j’ai toujours rêvé d’en faire mon métier. Il n’en est rien.

Après mes études universitaires en informatique, j’ai passé 16 années de ma vie principalement derrière un écran d’ordinateur. Dans cette seconde vie (parce que la première était celle de l’enfance et des études), j’ai donc été analyste-programmeur. Dans un premier temps, j’ai principalement développé des applications sur mesure pour des petites et moyennes entreprises car à l’époque les logiciels existants sur le marché n’étaient pas fréquents. Dans un second temps, le développement de site Internet a occupé une majorité de mon temps. Le travail abondait et il fallait engager. Je me suis alors petit à petit transformé en gestionnaire de projets plutôt que développeur. Et j’ai perdu le côté créatif qui me plaisait dans ce boulot. Mais j’avais aussi un besoin vital de sortir du virtuel. Mes 16 années de travail tiennent sur un disque dur, rendez-vous compte. Il fallait que je fasse quelque chose avec mes mains et que je vois enfin le résultat de mon travail.

Analyste Développeur

Analyste Développeur

Formation de menuisier

Formation de menuisier

J’ai donc entamé une formation de menuisier faite de cours en soirée et de stage en journée. Je me suis aussi pas mal documenté sur les cabanes dans les arbres. Et enfin, j’ai entamé la construction d’une première cabane dans les arbres. Une belle grande cabane de 6 mètres sur 4 mètres, dans une sapinette d’une habitation privée, avec des tuiles de bois sur les parois extérieures, un lit mansardé et un escalier qui vous amène à hauteur des 4 mètres de la cabane.
L’envie des cabanes c’est le besoin de proximité de la nature et le besoin de simplicité loin de tous les besoins que créée la société. C’est aussi le toucher du bois, les travaux en extérieur, le contact avec cette clientèle qui a généralement déjà réalisé pas mal de chemin dans la vie, le respect de l’arbre et de la nature et bien d’autres choses encore.

Ma troisième vie s’annonce donc captivante, enthousiaste et motivée. Youpie !

IMG_5039

 

Du texte pour l’info bulle!